Prenons un exemple tout à fait au hasard.

 Supposons qu’on accroche à un neutrino lancé à fond les manettes dans la croûte terrestre une horloge que l’on a synchronisée avec une horloge qui va mesurer le temps que notre neutrino va mettre pour remonter en surface comme le montre le schéma ci- dessous . 

 _cran_2

 On constatera que l’horloge neutrino ralentit lentement jusqu’à la plus grande profondeur sous la surface puis accélère jusqu’à la surface.

À l’arrivée, il y a moins de « tic-tac » enregistré par l’horloge du neutrino que sur celle restée en surface.

Because : le « Time shifting » gravitationnel : plus l’horloge s’approchera de la matière plus son tic-tac va ralentir en fonction de la densité de celle-ci. Et plus elle… comme le montre la figure de dessous :

Neurhorloge600

Voir l’expérience à base d’atome refroidi d’Holger Müller et son équipe dont le prix Nobel Steven Chu .

ainsi que l'article de Roud sur OWNI  

Et merci Albert.

Axel Nader