" Tout se passe comme si

09 janvier 2012

Lettre d'Albert Einstein à Django Reinhardt


Albert&Django


Princeton, Dimanche 15 Septembre 1946 

 

Cher Monsieur Reinhardt,

 

  En Juillet dernier, je fus convié à participer à New York, à un colloque sur la paix dans le monde. Le soir venu, avec quelques amis, nous nous sommes rendus au Café Society à Greenwich village afin d'assister au concert donné par Duke Ellington, car on nous avait informé que vous étiez maintenant membre de son orchestre et telle ne fut pas notre surprise de constater votre absence. 

  À la fin du concert, j'allais féliciter Monsieur Ellington pour sa prestation pianistique et la grande qualité de son orchestre. 

 Il nous présenta la très chaleureuse Rosetta Tharpe qui assurait la première partie de la soirée. C’est une femme très douée, pourvue de grandes qualités morales s’accompagnant d’une étrange guitare, possédant en son centre une espèce de couvercle de métal vibrant engendrant un son envoûtant correspondant parfaitement à son répertoire au caractère très spirituel. 

   Vous pensant quelque peu souffrant, j’interrogeais Monsieur Ellington, qui eut l'air navré de ne pas satisfaire ma requête, ne sachant pas où vous étiez présentement. Il me rassura sur votre état de santé et me confia que la veille au soir vous étiez dans une "forme électrique" (c'est le terme qu'il a employé). J'en déduisis que vous étiez en bonne santé tout en constatant que Monsieur Ellington avait une conception quelque peu personnelle de l’électricité. Très posément, il me fit votre éloge vantant vos qualités d'expressions hors normes laissant même ses propres musiciens dont le jovial Fred Guy, subjugués par votre facilité à changer de tonalité dans l’improvisation. 

   J'ai cru comprendre que vos habitudes étaient peu compatibles avec la rigueur imposée par les tournées américaines et comme je vous comprends : toute ma vie, j'ai lutté pour la liberté et je continue à lutter contre toutes les contraintes susceptibles de juguler l'esprit créatif si cher au musicien comme au scientifique. 

   Vous et moi sommes de la famille des déracinés, quelque part nous sommes des incompris et je serais le plus heureux des hommes le jour où je vous serrerais la main. Et ce jour-là, nous pourrions échanger, si vous n’y voyez pas offense quelques notes, vous et votre guitare que beaucoup considèrent comme exceptionnelle et moi avec mon violon, un Aegidius Klotz de très bonne facture que ma mère avait exigé de mon père qu’il l’achetât afin que j’entreprenne une carrière de violoniste, car tels étaient ses désirs… J'en joue encore un peu à l'occasion lorsque j’ai besoin de ressentir, et je pense que vous me rejoindrez sur ce thème, la sphéricité du tout qui est si peu de chose comparé au vide créateur.

   Nous nous rencontrerons un jour, j’en suis sûr, car rien n’est établi.    

 Sincèrement vôtre.

 

Albert Einstein.   

 

Traduit de l'allemand par Andreï Willem Chimansky collectionneur forcené

 

 


Posté par Axel Nader à 03:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 octobre 2011

Changement d'heure et Neutrino

Prenons un exemple tout à fait au hasard.

 Supposons qu’on accroche à un neutrino lancé à fond les manettes dans la croûte terrestre une horloge que l’on a synchronisée avec une horloge qui va mesurer le temps que notre neutrino va mettre pour remonter en surface comme le montre le schéma ci- dessous . 

 _cran_2

 On constatera que l’horloge neutrino ralentit lentement jusqu’à la plus grande profondeur sous la surface puis accélère jusqu’à la surface.

À l’arrivée, il y a moins de « tic-tac » enregistré par l’horloge du neutrino que sur celle restée en surface.

Because : le « Time shifting » gravitationnel : plus l’horloge s’approchera de la matière plus son tic-tac va ralentir en fonction de la densité de celle-ci. Et plus elle… comme le montre la figure de dessous :

Neurhorloge600

Voir l’expérience à base d’atome refroidi d’Holger Müller et son équipe dont le prix Nobel Steven Chu .

ainsi que l'article de Roud sur OWNI  

Et merci Albert.

Axel Nader

Posté par Axel Nader à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 octobre 2011

Apparence

CurviligneColor800

la pensée personnelle est euclidienne mais la réalité est riemannienne.

 

Posté par Axel Nader à 06:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 janvier 2011

Insecte Cyborg

 

CyborgInsecte

Capture d'un  insecte cyborg type leptoglossus made in China par une tégénaire avant l'électrocution de celle-ci.

 

Posté par Axel Nader à 03:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 décembre 2010

La retraite

MontSaintMichel

Posté par Axel Nader à 02:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]


04 juillet 2010

Le nouvel avion du président

Cher Président,

Votre temps étant précieux: je vous la fais courte.

Votre nouvel avion et son entretient vont coûter bonbon aux contribuables.

Ne serait-il pas souhaitable de le faire sponsoriser par vos amis et les amis de vos amis?

nouvel_avion_sarkozy_foto

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mon profond respect.

Axel Nader

Posté par Axel Nader à 02:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juin 2010

Quand la raison sociale

Refletboul

n'est plus qu'un reflet.

Posté par Axel Nader à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2010

Crypter/décrypter

PitsPasNeige

De la méthode de sioux à la méthode binaire…

Posté par Axel Nader à 02:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 février 2001

L'envers de la scène

RideauVitraux

 

L’âme s’invente face à l’impressionnant et disparaît par une fenêtre ouverte.

 

Posté par Axel Nader à 01:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 novembre 1998

Retour sur…

Clairi_reRail

En politique, La fin d'un tunnel annonce toujours un autre tunnel.  

 

Posté par Axel Nader à 01:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]